The Bridge#13

DR
DR
Concert

The Bridge#13

Toujours bon de savoir faire le pont. Et The Bridge s’y entend à merveille. Pour la 13ème fois, le projet transatlantique remet musiciens français et chicagoans dans le lit du fleuve. Loin de se la couler douce, Pierre-Antoine Badaroux, Jean-Luc Guionnet, Jim Baker et Jason Roebke ont de quoi agiter leurs débats. Chacun rompu à l’héritage comme à la déconstruction, chacun aguerri à une maîtrise de son instrument qui laisserait coi un Bubka face à une barre à 2 m 45. Le niveau de jeu est très élevé, celui des ressources aussi. Et dans un projet au long cours tranquille qui entend revisiter les combinatoires de l’ébahissement, de la surprise avec la spontanéité, ce line-up a de quoi apparaître, au minimum, réjouissant. Côté USA, Jim Baker, pianiste mathématiques dont les équations glissent à l’aise, c’est logique. Jason Roebke complète cette rythmique sans batterie. Le bassiste, qualifié par ailleurs de génial quincailler, fouraille avec grâce côté tempo. Sur la French side, Jean-Luc Guionnet souffleur incandescent, taraudeur d’inconscient, fait équipe avec Pierre-Antoine Badaroux, archiviste soufflant, passeur de modernité au stock large ouvert. À eux quatre, ils sauront calmer les ardeurs des moins curieux d’entre nous, réveiller les élans des autres et conjurer le sort de ce Number thirteen de The Bridge.

Contenu de la situation actuelle, Jason Roebke et Jim Baker, tous deux, américains ne pourront être présents. Pour autant, une solution a été pensée pour la scène avec des enregistrements des deux musiciens.